Sans être nettement plus forts, les "Red Devils" sont facilement venus à bout de Bordeaux grâce à des buts signés Giggs avant la pause, puis Sheringham en fin de partie (2-0). Mais les Girondins se sont créés plusieurs occasions, et pourront regretter leur manque d'ambition dans une rencontre finalement très abordable. Avec seulement un point en trois matches, les coéquipiers de Johan Micoud sont condamnés à l'exploit.

Après deux sérieuses prestations en championnat respectivement contre Monaco (0-1) et Nantes (3-0), le choc face à Manchester pouvait sembler abordable pour des Bordelais désormais expérimentés en coupe d'Europe. D'autant que l'exploit réalisé par l'OM face aux "Red Devils" au Vélodrome (1-0), et la hargne presque gagnante des Olympiens à Old Trafford (1-2), semblaient de solides supports à Elie Baup pour préparer cette joute décisive. Mais mal inspirés et surtout complexés face à la montagne mancunienne, les Girondins n'ont pas joué, laissant échapper toute chance d'accrocher le champion d'Europe. Le spectre de l'humiliation subie contre Parme la saison passée (1-6) flottait dans les esprits des coéquipiers de Sylvain Wiltord, terriblement décevant hier soir. L'inspiration n'y était pas, les Girondins semblaient venus pour perdre honorablement à défaut d'afficher l'ambition d'un champion. Pourtant, ce sont les Bordelais qui tirent les premiers par l'intermédiaire de Wiltord dont la frappe sans envergure n'inquiète pas Van der Gouw (6'). Les hommes d'Elie Baup semblent volontaires mais ce n'est qu'illusion. Seule valeur en hausse à la bourse girondine, Ramé se couche habilement sur une frappe enroulée de Cannavaro bien lancé par Sheringham (7'). "L'essentiel est de tenir les vingt premières minutes" prévenait Elie Baup avant le choc, il sera exhaussé.

Mauvais choix pour Laslandes

Mais privée de Christophe Dugarry et Sylvain Legwinski qui ne sont pas qualifiés pour cette épreuve européenne, son équipe peine à développer son jeu. Beckham donne des sueurs froides à Ramé sur coup-franc, mais la splendide frappe de l'International anglais est repoussée par la barre (16'). Ramé encore lui doit oeuvrer pour détourner le centre-tir de Giggs (33') avant de sauver les apparences en intervenant face à Cole (37'). Bordeaux s'en sort bien, voire très bien au vue d'une première période à sens unique. Mais avant la pause, les Mancuniens vont scorer les premiers. Sur un centre de la droite adressé par Beckham au premier poteau, Ryan Giggs reprend victorieusement de la tête (1-0, 41'). Ce passif d'un but à la pause assomme les Girondins qui reviennent désespérés en seconde période. Dans ces matches où les attaquants n'ont qu'une occasion, les avants bordelais vont gâcher leur seule opportunité. Bien lancé par Wiltord à la limite du hors-jeu, Laslandes se présente seul devant Van der Gouw. Mal inspiré, le sportif altruiste retient sa frappe puis sert Wiltord en bout de course qui ne parvient pas à redresser le service de son partenaire (58').

Bordeaux est abattu, la défaite est consommée. Pourtant Alicarte s'évertue à relancer sa formation par deux têtes aussi rageuses qu'anodines pour le portier mancunien. Ramé sort alors le grand jeu sur un coup-franc de Beckham qu'il claque en corner (68'). Fans la foulée, Cole certainement hors-jeu se présente seul face au gardien girondin, mais manque d'application en bottant directement dans ses bras (69'). Les Mancuniens sont décontractés, peut-être trop au goût du public qui siffle copieusement ses favoris à la vue de cette action bâclée. Ramé se met encore évidence face à Keane parti en contre (80'). Les Bordelais prennent des risques pour égaliser, mais sur une nouvelle contre-attaque, les "Red Devils" vont accroître leur avance. Giggs rafute sur l'aile avant de centrer sur Sheringham qui d'une tête en déviation trompe la vigilance de Ramé (2-0, 84'). L'impuissance girondine contraste avec la redoutable efficacité du team mancunien. Les coéquipiers du Français Silvestre vraiment performant hier soir, s'imposent sans forcer leur talent (2-0). Avec seulement un point et zéro but marqué au compteur en trois rencontres, la qualification est plus que compromise. Il faudra un exploit au parc Lescure contre les Anglais la semaine prochaine pour relancer les hommes d'Elie Baup.

L'essentiel du match (3e journée, groupe B)
Manchester bat Bordeaux : 2-0 (1-0) au stade Old Trafford. Temps frais, pelouse en bon état. Arbitre : Monsieur Strampe (Allemagne). Buts pour Manchester : Giggs (64'), Sheringham (84'). Avertissements pour Manchester : Giggs (64'), Irwin (85'); pour Bordeaux : Ramé (68'), Alicarte (69').